mardi 10 avril 2018

Venez nous rejoindre !!


Pourquoi rejoindre l'association AUDITION & ECOUTE 33

Depuis 2004, des personnes malentendantes de la région bordelaise se rencontrent avec bonheur au sein de notre association.

Nous avons remarqué que ce qui motive le plus nos adhérents c'est de se retrouver et de discuter des problèmes qu'ils rencontrent dans leur quotidien et des solutions qui leur apportent satisfaction.
Entre eux, ils subissent moins d'incompréhension ou de jugements hâtifs et blessants comme
c'est souvent le cas dans notre vie sociale, professionnelle et même familiale.

Nous avons remarqué que la majorité des personnes qui entrent en contact avec l'association sont en réelle détresse et ne savent plus vraiment vers qui se tourner...
Parce qu'elles vivent dans un monde d'entendants qui, même s'ils leur montrent de l'empathie, sont bien souvent maladroits, voire pris au dépourvu tant ce handicap est difficile à cerner.

D'ailleurs nous parlons plutôt de "situations" de handicap car, en dehors de ces situations, la personne malentendante n'est pas handicapée ! Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle, elle aura tendance à s'isoler pour éviter ces situations qui la frustrent, qui la stressent et qui l'épuisent.

Et, comme le stress et la fatigue agissent négativement sur notre audition, on entend encore moins bien.

C'est un cercle vicieux, alors on décroche, voire on finit par broyer du noir...

Mais on est courageux, hein ! On va pas se plaindre quand-même ! Allez, on cache tout ça et on affiche un sourire d'une oreille à l'autre ! On a même un humour du tonnerre ! (Qui disait que l'humour était la politesse du désespoir ? Je crois que c'est Boris Vian...) Eh oui, nous sentons bien que notre surdité met mal à l'aise les autres ! Alors, les faire rire nous permet de dédramatiser... Mais parfois notre humour est décalé et mal accepté... ce qui n'arrange pas du tout nos affaires...

La loi de 2005 a prévu deux obligations pour éviter aux personnes sourdes et malentendantes de se retrouver dans des situations handicapantes susceptibles d’induire un sentiment d’exclusion et des discriminations :
– l'accessibilité à l'environnement
– l'adaptation de l'entourage

La mise en accessibilité des lieux recevant du public se fait doucement, certes, mais sûrement. Cela n'exige que des installations techniques et souvent, une fois installées, les responsables pensent que tout est réglé. Or nous savons bien que la technologie ne résout pas tout... Et puis d'ailleurs, si une conférence, un film, une pièce de théâtre ne nous sont pas accessibles, oui, c'est peut-être frustrant, mais on s'en passe après tout !
En revanche l'entourage social, familial et professionnel, ça c'est beaucoup plus compliqué à gérer !

Les échanges quotidiens laborieux finissent par entraîner une lassitude de part et d'autre, une dévalorisation de soi, on en a parfois honte, on se sent humilié ou coupable ; les relations se dégradent et sont à l’origine de tensions ou d'un sentiment de mal-être lié à une identité difficile à situer entre la population entendante et la population sourde pratiquant la LSF. Pour certains, un possible déclassement social, en particulier professionnel, est potentiellement aussi à l’origine d’une souffrance psychique.

Combien de fois nous perdons pied !!! Oui, nous ne pouvons pas nier que nous avons parfois de vrais moments de détresse !


La déficience auditive entraîne une fatigue intellectuelle fréquente ou permanente due aux efforts d'attention soutenue que nous devons faire pour comprendre ce qui se dit. Et ce que nous subissons est, selon l'humeur du jour, plus ou moins violent. Et quand nous ressentons une répétition de ces violences, sous-tendant des formes particulières de stigmatisation, nous finissons par déraper sur la pente savonneuse qui nous conduit à une forme de souffrance psychologique, voire à une grave dépression.

Dans tous les cas, chercher à échapper à des échanges incompréhensibles ou violents, faire face à une mise à distance de l’entourage, est source d’un isolement subi et de souffrance psychique.

Des perspectives d’amélioration sont donc à chercher dans une meilleure information sur ces questions auditives et leurs conséquences auprès de la population en général, mais aussi des professionnels concernés.
La prévention de cette détresse et les perspectives de mieux-être passent par l'information mais aussi la formation.

Nous sommes persuadés qu'une amélioration de la qualité de vie des personnes malentendantes ou devenues sourdes n'est pas une utopie !

Rejoindre Audition & Écoute 33, c'est participer à ce grand chantier !

Nous accueillons toute personne malentendante ou devenue sourde qui communique oralement.

Car les solutions se situent beaucoup plus souvent au niveau de la société elle-même qu'au travers des aides techniques, voici nos priorités :
- améliorer votre qualité de vie en vous permettant de sortir de votre isolement au milieu d'un monde d'entendants
- informer sur les conséquences des situations de handicap dans lesquelles vous êtes placées
- sensibiliser le public, les entreprises, institutions, collectivités, médias, etc. à la violence de ces situations afin dechanger les mentalités

MAIL : secretariat(point)ae33(at)gmail(point)com

Découvrez et likez notre page Facebook en cliquant ici
et le site d'Audition & Vie, très complet, en cliquant 
Notre association est affiliée au Bucodes SurdiFrance : http://surdifrance.org/ 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire